Les points d’attention techniques à ne pas oublier lorsqu’on se lance dans un LIVE

Share the Story

organiser un live sur les réseaux sociaux

Posté le 25 mai 2020 | Catégorie : réseaux sociaux

Avec la crise du corona virus et le confinement, de nombreux profesionnel.le.s ont décidé de se lancer dans le LIVE sur les réseaux sociaux. Un bon moyen pour garder le contact, partager ou étudier des cas précis qui touchent le monde du travail et/ou son activité. Véritable émission, piqûres de rappel sur un sujet donné, live musique, témoignages et invitation : nous avons vu toutes les formes se développer sur nos réseaux. Instagram pour les plus jeunes et les sujets plus « société », Facebook ou Youtube pour les émissions et les formats plus longs, mais aussi discord, twitter, tiktok et tous les autres.

Attention, je parle ici de LIVE accessibles à tou.te.s via les réseaux, pas de webinaire/workshop payant ou gratuit qui sont diffusés sur des canaux spécifiques à l’entreprise : en général on vous demandera de vous inscrire pour avoir le lien du webinaire. Ce n’est pas la même démarche 🙂

Organisation de la création d’un RDV LIVE

Une fois que le concept et le rythme sont posés et l’idée bien développée, encore faut-il :

  • choisir la plateforme sociale qui correspond le plus à votre audience
  • lancer la communication sur les bons canaux et mobiliser votre communauté (si vous n’en avez pas, faites appel à un community manager ou aux communautés des autres, lancez d’éventuels communiqué de presse, etc.)
  • mettre en place la réalisation du LIVE
  • décider de la politique d’archivage de vos vidéos LIVE

Pour le choix de la plateforme, il dépend principalement de votre activité. En général, l’entreprise sait quel réseau elle doit favoriser mais n’hésitez pas à demander l’avis d’un pro des réseaux sociaux si vous avez un doute ou que vous êtes perdu.e. A noter : certaines solutions permettent de diffuser la même vidéo LIVE sur plusieurs canaux sociaux (moyennant un abonnement).

La réalisation du LIVE

L’option la plus simple lorsqu’on a les moyens : déléguer à un pro. Si vous voulez internaliser la partie « technique » voici quelques points d’attention à ne pas oublier avant de se lancer.

  • Vérifier la bonne connexion Internet des intervenant.e.s et de la personne qui réalise. La fibre est assez indispensable et permet de sécuriser le LIVE le plus possible. Pensez à un solution de back-up de type partage de connexion 4G en cas de panne d’internet au pire moment.
  • Choisissez le logiciel qui réalisera le LIVE et surtout TESTER-le avant le LIVE. Vous pouvez créer un compte de test sur les différentes plateforme pour vérifier que tout est bien calé.
  • Priorité au LIVE : arrêtez les programmes non essentiels sur votre ordinateur, fermez les onglets de vos trois navigateurs : ne gardez que l’essentiel car le LIVE video utilise beaucoup des capacités des ordinateurs / smartphone
  • Vérifiez les mises à jours
  • Vérifiez que vous avez assez de place sur votre ordinateur en cas d’enregistrement du LIVE.
  • Arrêtez les notifications sonores pendante le live (typiquement les alertes mails ou slack)
  • Branchez la batterie de votre ordinateur / smartphone
  • Demandez gentiment aux personnes avec qui vous vivez de ne pas utiliser internet lors de votre LIVE. Si possible, branchez-vous au réseau en ethernet plutôt qu’en Wifi.
  • Allez aux WCs
  • Prenez de quoi boire avec vous
  • N’oubliez pas de faire signer des autorisations de droits à l’image aux intervenant.e.s surtout si vous comptez archiver vos vidéos en ligne quelque part.
  • Souriez, vous pouvez y aller !

Personnellement, l’émission n’étant pas « sensible », j’ai utilisé le logiciel zoom.us pour une diffusion de LIVE hebdomadaire sur Facebook. Le format était le suivant : 3 à 8 invité.e.s témoignent autour d’un sujet donné une semaine à l’avance. Vous pouvez regarder les LIVES par ici. N’hésitez pas si vous avez des questions !

 

Auteur

Gaëlle Mathieu Web entrepreneuse en CAE, je propose mes services en front-développement responsive, audit SEO/analytics et communication digitale.
Back to Top