2015, une CAE année avec Port Parallèle

Share the Story

Posté le 8 janvier 2016 | Catégorie : Blog CAE

 

Pour fêter cette nouvelle année, j’ai décidé de lancer un blog ! Nostalgique de 2005 et de mon skyblog secret ? Non ! La simple envie de partager mes expériences dans l’aventure « freelance » et des possibilités qu’offrent l’écosystème de L’ESS.

Depuis presque un an (10 mois pour être exacte), je fais partie de la coopérative d’activité et d’emploi Port Parallèle, j’ai lancé mon activité en mars 2015 après avoir effectué un bilan de compétences pour décrasser mes envies professionnelles après un CDI de 4 ans. Avec cet article en forme de bilan, j’ai aussi envie de répondre à quelques questions sur mon mystérieux statut : « entrepreneur-salarié » en CAE.

 

une CAE ?

CAE c’est l’acronyme de Coopérative d’Activité et d’Emploi, un dispositif qui s’inscrit dans ce qu’on appelle l’économie sociale et solidaire (ESS). J’ai découvert ce statut en cherchant quelles étaient les options pour devenir « indépendante ». Mon objectif était d’essayer de sortir de la logique salariée mais avec un minimum d’accompagnement. Je ne voulais pas me lancer seule dans la jungle de l’entrepreneuriat.

 

Port Parallèle CAE paris

 

Port Parallèle : Il existe plusieurs CAE en région parisienne et en France, si vous lancer en indépendant vous intéresse je vous invite d’ailleurs  a vous y rendre, c’est toujours intéressant. Pour ma part, j’ai été à deux réunions d’informations gratuite, une chez le généraliste Coopaname, l’autre qui m’a convaincue, chez Port Parallèle. Après un entretien de validation de mon projet (mon offre, mes objectifs,…) et une phase de test, je suis devenue « entrepreneur-salariée »I, un statut très peu connu des français et qui a pourtant plein d’avantages ! Depuis mars, je touche un salaire et suis remboursé de frais professionnels tous les mois.

 

 

Faîtes comme moi, dites OUI à la CAE, et NON au reste 😉

statut_cae_portage

  • Non, je ne suis pas auto-entrepreneur, je suis en CAE donc accompagnée.
    Je facture la TVA, je déclare des frais professionnels et je paie des taxes salariales.
  • Non, je ne suis pas en portage, la coopérative, c’est mieux : je suis formée, j’ai un conseiller dédié que je vois régulièrement, qui m’aide lorsque j’ai des questions.
  • Non, je n’ai pas créé ma SARL, je fais partie d’un groupement coopératif avec 200 autres entrepreneurs, une SCOP.
  • Non, je ne suis pas en couveuse, c’est le stade au-dessus, j’ai le droit de toucher à l’argent que je gagne au rythme que je veux.

 

 

 


Pour simplifier, je dis que je suis « freelance », mais en plus de la liberté qu’offre ce statut, j’ai une sécurité (sociale + fiche de paie), un accompagnement complet pour me permettre de tester mon activité. Je suis aussi 200, ce qui permet de partager les connaissances, collaborer et en cas de maladie par exemple de se faire remplacer !

Concrètement

Par exemple, j’ai suivi une formation sur la la réponse aux appels d’offres il y a quelques mois. Avec des conseils simples, un professionnel nous a éclairé sur différentes méthodes et certains automatismes à avoir pour répondre à un cahier des charges, détecter les appels et lots qui nous correspondent. Cette formation ne m’a rien coûté puisqu’elle est financé par les 10% prélevé par la coopérative sur mon salaire. Lors de cette formation, comme à chaque fois, j’ai présenté mon activité et j’ai été contacté par un autre membre de la coopérative avec qui j’ai travaillé par la suite. C’est ça la coopérative d’activité !

Niveau rémunération, au tout début de mon activité, j’utilisais d’ailleurs très souvent ce simulateur qui permet de se faire une idée du revenu dégagé par une activité CAE. Ce statut est clairement moins intéressant financièrement que le statut d’auto-entrepreneur mais j’insiste : les avantages sont multiples (formation, accompagnement, mutuelle, fiche de paie, frais pro, compta…) en tout cas pour moi le calcul a été vite fait !

Pour en savoir plus sur les CAE, je vous conseille le site de Coopérer pour entreprendre, cet article d’Alternatives Economiques (qui date de 2007) ou cette plaquette de présentation créé par la fédération LES SCOP.

 

 

BILAN de cette première année au cœur de l’ESS

 

lancement de mon activité
mon salaire financé à 70% depuis avril 2015
6 clients dont 2 agences
0 factures impayées
+ de 15 newsletters responsive intégrés
6 rdv avec mon conseiller
4 nocturnes pour entreprendre
6 formations suivie dans ma coopérative
2 mois en coworking
et surtout de belles rencontres !

 

Et maintenant ?

 

Je suis plutôt contente de ce premier bilan même s’il reste beaucoup à faire pour pérenniser mon activité. Et non, la prospection ne s’arrête jamais ! D’ailleurs, client, si tu m’entends, j’aimerais par exemple participer à des projets ambitieux pour des marques qui véhiculent des valeurs qui m’éveillent, développer mes prestations analytics/SEO et communication digitale et pour information me former en UX/UI.

Enfin, l’un des objectif de l’année 2015 était de dégager du temps pour me consacrer à la photographie que je pratique depuis plus de 10 ans. C’est chose faites et le bilan est lui aussi positif bien que peu lucratif ! J’ai pu me former en studio, découvrir le fonctionnement d’une agence photo (lors d’un stage de courte durée) et améliorer ma pratique et décrocher des contrats intéressants. N’hésitez d’ailleurs pas à visiter mon site de photographie et à me contacter si vous avez besoin d’un cliché.

C’est ainsi que se termine ce premier post de blog ! Je vous souhaite un joyeux début d’année !

 

bonneanne2016_2

 

PS : Si vous voulez prendre de mes nouvelles IRL, j’ai désormais un bureau au 7 rue de la fidélité dans le 10ème arrondissement. Je partage l’espace avec plusieurs autres indépendants et une entreprise de création visuelle et 3D à la pointe !

 

 

Auteur

Gaëlle Mathieu Web entrepreneuse en CAE, je propose mes services en front-développement responsive, audit SEO/analytics et communication digitale.

J'ai quelque chose à dire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top